La transformation des villes au bas moyen‑âge entre Valence et Pise

Autors/ores

  • Bernard Gauthiez Université de Lyon/Jean‑Moulin Lyon 3; Centre National de la Recherche Scientifique Unité Mixte de Recherche 5600 Environnement, Ville, Société https://orcid.org/0000-0002-6524-9152

DOI:

https://doi.org/10.33115/a/26046679/1_2

Paraules clau:

Ville médiévale, Morphologie urbaine, Nord‑Ouest de la Méditerranée, Processus de différenciation, Transformation urbaine

Resum

La morphologie des villes évolue considérablement au bas Moyen Âge. Interviennent de dernières extensions, la consolidation, la densification, des réaménagements importants pour des édifices publics et religieux, une évolution fortement différenciée des lieux commerciaux, des effets de frange urbaine, le tout avec une technicité croissante. Ensuite, les épidémies et la guerre de Cent‑Ans conduisent à partir du milieu du XIVe siècle, par l’effet de l’effondrement démographique et de la construction de fortifications nouvelles, à une cristallisation du périmètre urbanisé à l’intérieur des murs, accompagnée de la disparition des secteurs urbanisés extra‑muros. Les choix de fortification induisent une nouvelle phase de différenciation urbaine.

Publicades

2018-11-12